Arbrealettres

Poésie

Archive for 8 mars 2015

Menuisier du roi (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



Olivier Stanislas Perrin  atelier-de-menuisier

Menuisier du roi

-Je stipule
dit le roi
que les grelots de ma mule
seront des grelots de bois.

-Je stipule dit la reine
que les grelots de ma mule
seront des grelots de frêne.

-Je stipule
dit le dauphin
que les grelots de ma mule
seront en coeur de sapin.

-Je stipule
dit l’infante
élégante
que les grelots de ma mule
seront faits de palissandre.

-Je stipule dit le fou
que les grelots de ma mule
seront des grelots de houx.

Mais quand on appela le menuisier
Il n’avait que du merisier.

(Maurice Fombeure)

Illustration: Olivier Stanislas Perrin

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un jour (Boris Vian)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un jour
Il y aura autre chose que le jour
Une chose plus franche, que l’on appellera le Jodel
Une encore, translucide comme l’arcanson
Que l’on s’enchâssera dans l’oeil d’un geste élégant
Il y aura l’auraille, plus cruel
Le volutin, plus dégagé
Le comble, moins sempiternel
Le baouf, toujours enneigé
Il y aura le chalamondre
L’ivrunini, le baroïque
Et tout un planté d’analognes
Les heures seront différentes
Pas pareilles, sans résultat
Inutile de fixer maintenant
Le détail précis de tout ça
Une certitude subsiste : un jour
Il y aura autre chose que le jour

(Boris Vian)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et nous étions ainsi dans une nuit massive (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015


 


 

Paige Bradley (5)

Et nous étions ainsi dans une nuit massive
l’un à l’autre mêlés, nos chevelures
confondues, nos branches, nos racines,
et nous tombions comme un seul arbre ainsi
avec lenteur dans un silence lisse.

(Jean Joubert)

Illustration: Paige Bradley

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La vraie richesse (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



 

Jacek Yerka - (55) [1280x768]

La vraie richesse

C’est la maison la plus pauvre,
l’herbe pousse sur le toit,
un arbre épris de ses pierres
les caresse du bout des doigts.

Qui frappe ? Entrez, soleil !
La nuit vient de s’envoler,
sur le miroir une abeille
pose une goutte de rosée.

Dans la plus pauvre demeure,
un or brille nuit et jour
pourvu que règne l’amour
des mots de toutes les couleurs.

(Jean Joubert)

Illustration: Jacek Yerka

 

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que ne suis-je un oiseau des îles (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015


 


 

Tracey Allyn Greene Free-Spirit

Que ne suis-je un oiseau des îles,
un chimpanzé, un crocodile ?
A la rigueur serpent de mer
mais je ne suis que Mortimer.

(Jean Joubert)

Illustration: Tracey Allyn Greene

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Adolescence (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



 

Rockwell Kent  23 [1280x768]

Adolescence

Je me souviens du temps où j´étais un poète
Je filais dans le vent sur ma motocyclette
Ma guitare sur le dos
Et la tête pleine de mots
Je m´arrêtais parfois pour cueillir une fleur
Pour cueillir une fille sur le bord d´un chemin
Ou bien lorsqu´il y avait une panne à mon moteur
Et puis je repartais un peu plus loin
Soleil ou mauvais temps c´était toujours la fête
Je dormais dans les champs parmi les pâquerettes
Me lavais dans le ruisseau
En écoutant les oiseaux
Je volais quelques fruits et c´était un festin
Le vin rouge était rare mais l´ivresse était là
Je ne mourais jamais ni de soif ni de faim
Et je ne faisais rien de mes dix doigts

Et puis de temps en temps je chantais à tue-tête
Quand ça plaisait aux gens je leur faisais la quête
Ça ne rapportait pas lourd
Mais c´était bien assez pour
Pour aller boire un verre avec tous les copains
Les amis de toujours de tous les continents
Tous les gitans tous les nomades musiciens
Et tous ceux qui vivaient de l´air du temps

Je me rappelle ce temps où j´étais un poète
J´étais adolescent ni ange ni trop bête
Ce temps-là est révolu
Je ne le reverrai plus
Et s´il m´arrive de croiser sur mon chemin
Un de ceux qui ressemblent à celui que je fus
Je lui fais un salut un signe de la main
C´est mon adolescence que je salue

Je lui fais un salut un signe de la main
Ou bien je fais semblant de ne l´avoir pas vu

(Georges Moustaki)

Illustration: Rockwell Kent

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bahia (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



Bahia

Bahia

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

C´est là qu´un beau jour a commencé le Brésil
Et sa première capitale
C´est là que l´Afrique vit encore en exil
Et parle la langue du Portugal

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

C´est là que les hommes savent encore se battre
A pieds nus ou à mains nues ou au couteau
Pour les beaux yeux d´une jolie mulâtre
Au risque d´y laisser la peau

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

J´ai écouté chanter les fils de Gandhi
J´ai vu danser les filles de Xango
C´est là que j´ai retrouvé le paradis
Du côté de chez Jorge Amado

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

Comme ma chanson n´était pas terminée
Je l´ai emportée avec moi
Je reviendrai un jour te la fredonner
Sur la plage d´Itapoa

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador…

(Georges Moustaki)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entre nous (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015


 


Bogdan Prystrom 1200

 

Entre nous, l’espace des fourmis et du sable,
L’horizon rétractile des rêves,
Leurs paniques vertigineuses,l’espace d’une main à la main qui se glace,
D’une bouche à la bouche oublieuse du rire,
L’immense froid qui vêt nos deux corps en exil.

(Jean Joubert)

Illustration: Bogdan Prystrom

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La flamme (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



 

Alla Goniodsky (28)

La flamme

Petits enfants de la terre,
il faut apprendre à rêver
pour que brûle sur vos paupières
une flamme de liberté :
oiseau de feu, de clarté
qui s’envole, enchante l’air
et fait le tour de la terre.

(Jean Joubert)

Illustration: Alla Goniodsky

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’OMBRE (François Mauriac)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2015



L’OMBRE

Aux jours où la chaleur arrêtait toute vie,
Quand le soleil, sur les labours exténués,
Pressait contre son coeur le vignoble muet,
A l’heure où des faucheurs l’armée anéantie
Écrasait l’herbe sous des corps crucifiés, —
Seul debout, en ces jours de feu et de poussière,
En face du sommeil accablé de la terre,
Assourdi par le cri des cigales sans nombre,
Je cherchais votre coeur, comme je cherchais l’ombre.

(François Mauriac)

Illustration: Catherine Thiam-Vernanchet

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :