Arbrealettres

Poésie

Archive for 27 mars 2015

Pourquoi que je vis (Boris Vian)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



Pourquoi que je vis
Pourquoi que je vis
Pour la jambe jaune
D’une femme blonde
Appuyée au mur
Sous le plein soleil
Pour la voile ronde
D’un pointu du port
Pour l’ombre des stores
Le café glacé
Qu’on boit dans un tube
Pour toucher le sable
Voir le fond de l’eau
Qui devient si bleu
Qui descend si bas
Avec les poissons
Les calmes poissons
Ils paissent le fond
Volent au-dessus
Des algues cheveux
Comme zoizeaux lents
Comme zoizeaux bleus
Pourquoi que je vis
Parce que c’est joli

(Boris Vian)


Illustration: ArbreaPhotos

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ton souvenir, tout lui est immolé (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015




Ton souvenir, tout lui est immolé :
Et les accents du poème lyrique,
Et les sanglots d’une fille extatique,
Et la ferveur dont j’ai toujours tremblé,
Et l’exil sombre, et la gloire éclatante,
Et la beauté des pensers radieux,
Et la vengeance, un rêve impétueux
De la douleur qui sans cesse tourmente.

(Alexandre Pouchkine)

Illustration: Max Duperray

 

Posted in poésie | Leave a Comment »

Viens, forêt! (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



 

Christian Deberdt (14)

Viens, forêt!

Une dame tout encombrée d’elle-même,
mon Dieu, délivre-moi de celle-là.
Et des veillées funèbres
aux corps barricadés de projets
et des frontières barbelées
des quartiers moraux. J’en perds le souffle,
mon Dieu, fais-leur voir, détruis les jardinets
soignés et superfleuris. Viens, forêt!

(Patrizia Cavalli)

Illustration: Christian Deberdt

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Baguenaude en quête de baisers (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



 

Baguenaude en quête de baisers

Cette baguenaude en quête de baisers
qui prolonge les visites et jamais ne conclut
et puis s’échine à inventer des excuses,
ma spécialité, ma spécialité.

Hors de moi en amour,
de moi-même exclue,
nécessité rapide,
c’est ça le salut.

(Patrizia Cavalli)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jubilation pure (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



 

Antonio Nunziante 1956  Italy l'alba

Jubilation pure

Nul déguisement
nulle parure

juste
cette brume de jubilation pure

flottant autour de la moindre
de tes tentatives

(Thierry Cazals)

Illustration: Antonio Nunziante

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Chacun (Francis Combes)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015


Faceless_Composition_by_larafairie


Chacun portera
son visage de beauté

(Francis Combes)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 3 Comments »

Que voit-on? (Roger Munier)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



L’être des choses, c’est les choses,
selon et dans la pensée.
— Mais les choses sans la pensée ?
Elles ont comme l’être, mais non l’être.
Autre chose que l’être.
Qu’ont-elles au juste, dans leur là?

Le monde naturel,
parce qu’il manifeste sans désigner,
signifie.

L’oiseau qui chante au matin,
le vent dans les feuilles
ne disent rien d’autre que soi.
Ils sont ce qu’ils signifient.
Ils signifient ce qu’ils sont.

« Être et pensée ne font qu’un. »
Mais est-ce la pensée qui se modèle sur l’être
ou l’être sur la pensée ?
L’être est le lieu de la pensée.
Peut-être rien de plus.

Tout ce qui parle en étant, rien qu’en étant.
C’est cette parole pure, sans adjonction, sans attribut,
qu’il faut tenter de surprendre.

Le mince croissant de lune orange, au-dessus des frondaisons noires,
ce n’est pas en le regardant qu’on le voit.
Il faut d’abord fermer les yeux,
le rendre à son espace solitaire et magique,
où Il se lève, avant et hors même tout regard.

Il y a la beauté du monde.
Mais, derrière elle, Il y a le monde sans sa beauté,
le monde hors l’apparence.
Qu’est-ce que la mer sans ce qui la fait telle ou telle :
calme ou démente, grise ou brillante-bleue et lisse comme une soie?
Un nuage passe et la mer change de visage.
Où est « la » mer?

Nombre d’étoiles que tu regardes ne sont plus là où tu les vois.
Celles qui sont là ne se verront qu’infiniment plus tard,
par d’autres qui ne verront pas ce qu’ils voient.
Que voit-on?

(Roger Munier)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Eh arrête chaise (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



 

Eh arrête chaise d’être aussi chaise!
Et vous, livres, ne soyez pas si livres!

(Patrizia Cavalli)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

J’ai froid (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015



 

Andrey  97

Comme à tant de mes chaussettes
il ne tient plus, l’élastique, à mon coeur,
il cède et me découvre, j’ai froid.

(Patrizia Cavalli)

Illustration: Andrey Belle

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon petit chat (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2015


20090516_143154_

J’ai un petit chat
Petit comme ça,
Je l’appelle Orange.

Je ne sais pourquoi
jamais il ne mange
Ni souris ni rat

C’est un chat étrange
Aimant le nougat
et le chocolat.

Mais c’est pour cela,
dit tante Solange
Qu’il ne grandit pas

(Maurice Carême)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :