Arbrealettres

Poésie

MING (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2015



MING

Les herbes les arbres
aveugles
les pierres les nuages
sans regard
le ruisseau seul
fait semblant
de voir
les constellations
tournent
mains en avant
dans le noir
tous aveugles
et voyants
par le centre
sans avoir besoin

de croire.

(Jean Mambrino)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :