Arbrealettres

Poésie

Archive for 5 avril 2015

Pas (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015




Pas

Pas plus loin dehors
qu’à l’intérieur –
pas plus près d’ici
que là.

(Robert Creeley)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Un mot (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Ce soi-disant point de
conscience est à jamais
un mot qui assemble
ce monde de ce que
plus ou moins il est.

(Robert Creeley)

Illustration retirée sur demande de l’artiste

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trop (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Trop d’astres, cet été, Monsieur le Maître,
trop d’amis atterrés,
trop de rébus.

Je me sens devenir de plus en plus ignare
avec le temps
et finirai bientôt imbécile dans les ronciers.

Explique-toi enfin, Maître évasif !

Pour réponse, au bord du chemin :

séneçon, berce, chicorée.

(Philippe Jaccottet)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je ne vois presque plus rien (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Je ne vois presque plus rien que la lumière
les cris d’oiseaux lointains en sont les nœuds,
toute la montagne du jour est allumée,
elle ne me surplombe plus,
elle m’enflamme.

(Philippe Jaccottet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soir venu (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Le soir venu
rassembler toutes choses
dans l’enclos

Traiter nourrir
Nettoyer l’auge
pour les astres

Mettre de l’ordre dans le proche
gagne dans l’étendue
comme le bruit d’une cloche
autour de soi

(Philippe Jaccottet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que je sois l’inconscience des fleurs (Jacques Ancet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Que je sois l’inconscience des fleurs

Que je sois toujours comme cet arbre.
Certains jours il revient sur la vitre
ébloui de sa propre blancheur.
Il ne la connaît pas. Il l’accueille
mais il l’oublie. Que chaque heure soit
cette même blancheur, cet oubli.
Le vide d’un accord immobile
qui n’attend rien que sa propre attente.
Que je sois l’inconscience des fleurs.

(Jacques Ancet)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Frelons (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



A quel brasier échappés, ces frelons?

Moi, quand mes pensées brûlent,
je sais pourquoi.

(Philippe Jaccottet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Qu’elle soit le feu (Jacques Ancet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Qu’elle soit le feu

Que ma voix circule entre les mots,
qu’elle n’en fasse pas des idoles
mais les icônes de ce qui vient.
Qu’elle soit ce souffle comme toi
qui passe et qui jamais ne s’arrête,
qu’elle fasse entendre le silence
qui n’est pas l’envers de la parole
mais sa force. Qu’elle soit le feu
qui, comme toi, traverse la nuit.

(Jacques Ancet)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous habitons encore un autre monde (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Poids des pierres, des pensées

Songes et montagnes
n’ont pas même balance

Nous habitons encore un autre monde
Peut-être l’intervalle

(Philippe Jaccottet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Presque (Jacques Ancet)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2015



Presque

Au milieu des voix, la voix.
Je l’écoute, je ne la comprends pas.
Ni trop loin, ni trop près, ailleurs.
Un peu d’eau sous les paroles.

Une sorte de goutte à goutte obscur.
Puis rien qu’un silence sonore dans la bouche.
Une phrase, peut-être, prononcée sans savoir.
Une autre.

Et c’est comme un voyage de syllabes,
une lente dérive. Et, soudain, presque un mot.

– Presque?
– Oui, presque.
– Et que dit-il?
– Que c’est là.

(Jacques Ancet)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :