Arbrealettres

Poésie

Voisiner (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2015


Des vides aux anciennes odeurs
restent entre les murs
de maisons condamnées
plus loin des tempes grises
un visage lisse
des yeux gris d’orage
une poitrine offerte
voisinent avec l’eau noire.

(Jean Follain)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :