Arbrealettres

Poésie

Archive for 9 mai 2015

Le trésor du beau jour s’amasse (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

Guy Baron_la_montagne_bleue [1280x768]

Le trésor du beau jour s’amasse
Au sûr gré de qui sait prévoir;
Laisse choir tes cheveux, en masse
Clair-odorante! laisse choir

Ton beau corps, dans l’herbe étonnée
D’éteindre son poids tiède et blanc!
Quel dieu des Payens t’a donnée
A la Joie?… ô tes longs cils tremblants…

Quelle force m’étreint et nous dresse,
Sous le soleil pur, enlacés?
Suis-je ton jeune dieu, prêtresse?
De quel temple effacée…

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Guy Baron

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent nous précède et nous pousse (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



Michel Bez  Cylclade-4-550

 

Le vent nous précède et nous pousse,
La poussière de nos pas
Les devance, chère douce,
Qui ris bien, mais ne souris pas;

Je suis de tout là-bas, où tinte
Une cloche d’argent dans le jour,
Où s’espace la demi-teinte
Du peuplier et du labour;

Tout t’y semblerait triste et pâle,
Le fleuve et la plaine et les cieux :
J’y sais une chose sans égale :
Le Sourire silencieux.

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Michel Bez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’AI TREMPÉ MON DOIGT DANS LA CONFITURE (René de Obaldia)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



J’AI TREMPÉ MON DOIGT DANS LA CONFITURE

J’ai trempé mon doigt dans la confiture
Turelure.
Ça sentait les abeilles
Ça sentait les groseilles
Ça sentait le soleil.
J’ai trempé mon doigt dans la confiture
Puis je l’ai sucé,
Comme on suce les joues de bonne grand-maman
Qui n’a plus mal aux dents
Et qui parle de fées…
Puis je l’ai sucé
Sucé
Mais tellement sucé
Que je l’ai avalé !

(René de Obaldia)


Illustration

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

3ème retouche à la mémoire (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

3ème retouche à la mémoire

chienne
sept fois plus vieille que moi

avec aux arrêts de caresse
les yeux de la pitié

(Daniel Boulanger)

Illustration: ArbreaPhotos
 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Te dirai-je tout ce voyage (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

Oleg Zhivetin  (22) [1280x768]

Te dirai-je tout ce voyage,
Et la route qui mène ici?
Veux-tu savoir ma vie, mon âge
Et mes bonheurs, et mon souci?

Veux-tu que je rêve un poème,
Que je fredonne ma chanson?
Que je déclame que je t’aime,
Ou que je te parle raison?

Quelle langue sera la nôtre,
La tienne, ou la mienne, ou la leur?
Ou nous aimerons-nous l’un l’autre
D’un parfum, d’une saveur?

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Oleg Zhivetin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

N’est-il une chose au monde (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

Jeanie Tomanek anothernightjourney [1280x768]

N’est-il une chose au monde,
Chère, à la face du ciel
— Un rire, un rêve, une ronde,
Un rayon d’aurore ou de miel —

N’est-il une chose sacrée
— Un livre, une larme, une lèvre,
Une grève, une gorge nacrée,
Un cri de fierté ou de fièvre —

N’est-il une chose haute,
Subtile et pudique et suprême
— Une gloire, qu’importe! une faute,
Auréole ou diadème —

Qui soit comme une âme en notre âme,
Comme un geste guetté que l’on suive,
Et qui réclame, et qui proclame,
Et qui vaille qu’on vive?… »

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Jeanie Tomanek

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai couru d’abord; j’étais jeune (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

Daniel F. Gerhartz - Tutt'Art@ (36) [1280x768]

J’ai couru d’abord; j’étais jeune;
Et puis je me suis assis :
Le jour était doux et les meules
Étaient tièdes, et ta lèvre aussi;

J’ai marché, j’étais grave,
Au pas léger de l’amour;
Qu’en dirai-je que tous ne savent?
J’ai marché le long du jour;

Et puis, au sortir de la sente,
Ce fut une ombre, soudain :
J’ai ri de ton épouvante;
Mais la nuit m’entoure et m’étreint.

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Daniel F. Gerhartz

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je regarde, feuille à feuille (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

George Inness  -Landscape_Figures_in_a_Field

Je regarde, feuille à feuille,
S’éparpiller dans le soir
Le manteau d’or et d’orgueil
De ces grands arbres noirs;

Je regarde, goutte à goutte,
Tomber, comme du sang,
Les feuilles… et le soir en déroute
Tourne et fuit dans le couchant;

On rêverait toute une vie
D’espoir si vain qu’on en doute…
— Mais voici la côte gravie,
Et voici le soir, et la route.

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: George Inness 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je rêve (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



Je rêve à la façon des nuits
Quand les jeunes filles
N’ont pas sommeil

Et que s’ennuient
Les femmes insomniaques

Je tourne
La page de l’incertaine vie

Comme celui
Qui ne sait pas s’il prendra
Un livre pour le lire

Ou retardera
Le désir de connaître la fin

(Werner Lambersy)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis le tresseur de couronne (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2015



 

Alexandre Séon (1)

Je suis le tresseur de couronne,
Sois ma cueilleuse d’aujourd’hui;
A chaque fleur qu’elle me donne,
Ta main, pour un baiser qu’elle a fui,

Reçoit un autre et s’y résigne :
Ne faut-il pas tout accepter
D’un tresseur de couronne, indigne
Qu’on s’irrite de ses gaîtés?

Plus une fleur? ô ma cueilleuse,
Je sais un Jardin de soleil,
Je sais une Fleur merveilleuse :
On ne la cueille qu’au réveil.

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Alexandre Séon

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :