Arbrealettres

Poésie

Archive for 14 mai 2015

Toi qui étais instituteur explique-nous (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Toi qui étais instituteur
Explique-nous, tu dois savoir

Que voulez-vous que je vous dise ?
Les morts sont morts, je ne sais pas
Je ne vois pas

Je ne vois plus les différences
Je ne vois plus bien les distances
Entre l’arbre et le ciel
Entre le ciel et le soleil

Que voulez-vous que je vous dise ?
Je ne sais où finit la branche
Où commence l’oiseau
Ni où son chant commence

Un seul corps et un seul esprit
Les morts sont morts et nous aussi.

Jezuz pegen braz ve
Plijadur an ene.

(Anthony Lhéritier)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De passage (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Anthony Lhéritier 1

De passage

Pour mieux jouer mon personnage
J’avais cet orgueil ingénu
De me présenter humble et doux

Et vous ne m’avez pas pendu
Tandis que j’étais parmi vous
Pieds nus
En chemise et la corde au cou

Amis, vous m’avez bien déçu.

Chez nous on meurt par habitude
Pour survivre à titre posthume.

(Anthony Lhéritier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Skuiz maro (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Skuiz maro

Jouer à mourir et que ce jeu dure
Encore un été
Vivoter d’ennui et puis en voiture
Pour l’éternité

La mort que j’attends, la mort que j’espère
C’est ma mort à moi
Au long de mon corps enfin terre à terre
Dormir comme un Roi

Chez nous on meurt pour changer d’air
Chez nous on meurt pour se distraire.

Assommez-le ! Faites-le taire !

(Antony Lhéritier)

Illustration: Guillaume Bodinier

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chante encore (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Maurice Denis 0 [800x600]

Chante encore

Enterrons-nous les uns les autres
Enterrons-nous gaîment
Mais nous avons le temps
De la vie à revendre
Et du coeur par dessus le ventre

Enterrons-nous les uns les autres
Enterrons-nous gaîment
Pensons à notre vieux copain
Au garde-à-vous dans le sapin.

Comme un veilleur attend l’aurore.

(Anthony Lhéritier)

Illustration: Maurice Denis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Kenavo (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Kenavo

Je vais cueillir le chardon bleu
Couleur de brume
Fleur du silence et de l’adieu
Je vais cueillir le chardon bleu
Dans la lune

Légère est ma gerbe de vent
Aussi légère que ma peine

Que la mer et ses chevaux blancs
Se souviennent.

(Anthony Lhéritier)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Danse (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Florence Coquais Foucault mouette

Danse

Et maintenant, c’est le silence
Il vient de si haut qu’il écrase l’air
C’est le silence et son absence
C’est la chanson de l’air
Et c’est la danse

L’ombre d’un oiseau sur la mer.

(Anthony Lhéritier)

 Illustration: Florence Coquais Foucault

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

An ollzent (Anthony Lhéritier)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



An ollzent

C’est la Toussaint de ma jeunesse
Mes petits morts, dormez en paix
Dans le caveau de ma paresse
Morts à peu près, pas tout à fait.

Dormez, mes rêves de fortune
Point n’est besoin d’un tas d’écus
Je n’ai pas décroché la lune
Pauvre naquis, pauvre vécus.

Amour, qui peu me fis la guerre
Et toutefois me déconfis
Fais ton bon somme de grand-père
Garde bien clos tes yeux rougis.

Or vous qui tentez de revivre
A me poignarder toujours prêts
Beaux gisants que la nuit délivre
Dormez aussi, vous, mes regrets.

(Anthony Lhéritier)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes devenus ce que l’attente a fait de nous (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Nous sommes devenus
Ce que l’attente a
Fait de nous

Quand viennent
Ces paroles entendues
Chaque fois

Que vente en tempête
L’écho
De serments non tenus

Sans deviner ni par qui
Ni de quoi il
S’agit

Et qui dira
Si l’ignorance est
Ce qu’on attend ou non

(Werner Lambersy)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si le poème se tenait uniquement dans le poème (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



 

Si le poème
Se tenait uniquement
Dans le poème

Il ne serait que vents
Dans une cage
D’osier

Un oiseau de paradis
A qui tordre le cou

Pour avoir gardé
Le chant pour lui seul

(Werner Lambersy)

Illustration: H. Kopp-Delaney

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’amour (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



pose la question
et ce n’est pas l’amour

après quand tu crois savoir
ce n’est plus l’amour

(Werner Lambersy)


Illustration: Rodin

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :