Arbrealettres

Poésie

Archive for 18 mai 2015

Dressés (Fernando Bronchal)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



 

Kathryn Jacobi  Chorus_study__addendum_

Dressés
Nous nous sommes plantés

dressés comme des arbres
qui lèvent bien haut
leur cime
au milieu du temps

nos racines creuseront
jusqu’au feu
et nos regards troueront
le ciel
et nous crierons
le mot ensemble

et nous ne mourrons pas

(Fernando Bronchal)

Illustration: Kathryn Jacobi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La mer (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



La mer

Les îles de Chausey partent à la dérive.
Je m’accroche avec force à la rive perfide
Qui risque de crouler sous des coups de boutoir
Tandis que le soleil, disque volumineux,
Se morfond, solitaire, au bord de l’horizon.

La côte se prélasse en robe d’Emeraude
Où tu veilles, bergère et « fée des grèves » vastes(1),
Sur ton troupeau de blancs moutons des prés-salés
Qui paît à ras des flots, aux abords de Cherrueix,
L’herbe d’iode et de sel poussant dans les polders.

Je pirate parfois dans les ombres naissantes
Avec les loups de mer sur leurs vaisseaux fantômes.
Dans le bief du Vivier, je vois, après la pêche,
Quelques barques venir s’embosser dans la vase.

Il existe des mers que je n’ai jamais vues,
Pour croire qu’elles sont plus belles que la mienne.
Le phare de Cancale a grignoté la nuit ;
Ce gros œil de cyclope, ouvert au bout du cap,
Se braque sur la grève où j’échoue mon esquif.

La vague roule et roule un galet, le polit,
L’arrondit avec soin : il épouse la forme
De ma main qui l’emporte et garde dans sa chair
Le souvenir puissant d’une forte marée
D’équinoxe qu’on vit galoper dans la baie.
Il trône sur le bord de notre cheminée,
Près d’une goélette à trois-mâts qui navigue
Dans une bouteille, œuvre d’un vieux terre-neuvas.

(1) Titre que porte une jolie jeune fille élue au cours d’une
kermesse. Sorte de  » Miss locale »

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur ton visage (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



Sur ton visage
De fille très sage
Avec amour j’essuie
De grosses larmes de pluie.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La pierre silencieuse (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



La pierre silencieuse
repose dans l’herbe muette
qui attend avec angoisse
le moment de la fenaison
et voudrait y échapper
pour rester verte et drue
au lieu de finir en foin sec
et continuer de cacher la pierre

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Paroles (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



Paroles

Je parle avec la flamme qui pétille dans l’âtre
Avant qu’elle ne s’éteigne
Avec le vent qui souffle dans la cheminée
Avec la vague qui déferle sur le rivage
Avant qu’elle ne se retire à l’horizon
Avec l’herbe qui pousse dans l’allée
Et qu’il faudra arracher
Avec le fruit qui mûrit trop tôt sur la branche
Avec le nuage qui passe dans le ciel sans s’arrêter
Avec le blé qu’il faudra moissonner avant qu’il ne pleuve
Avec l’oiseau avant qu’il ne parte pour de lointains pays
Avec ton cœur qui bat dans ta poitrine
Mais qui fait la sourde oreillette
Et risque de battre pour un autre.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ma Seine (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



Ma Seine

Le matin le brouillard cache
La vague endormie
Qui se réveille avec
Un bâillement de bateau

Un courant furtif
Entoure d’un clapotis
La barque attachée à la berge
Et ma Seine m’entraîne
En rêve jusqu’à la mer

Elle ceinture une robe
Bariolée de champs vastes
Et de jardins petits
De villes et de villages

Elle étrangle
Des îlots de verdure
Glisse sous les ponts
Ses anneaux
Secoués de convulsions
Et avale la lente navigation
De lourdes péniches
Qu’elle digère mal.

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le Temps (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



Le Temps

Les jours s’écoulent
Dans des images égarées
Remonter le temps
C’est redescendre dans le passé
Où les minutes d’attente
Furent des heures d’angoisse
Je gratte le vernis
Sur des couleurs trop vives
Et oublie les moments de joie
Pour des instants de souffrance

A l’adolescence les premières amours
Causes de blessures
Jamais vraiment cicatrisées
Relèguent les jeux naïfs de l’enfance
Dans les malles du grenier

Je cours toujours vers ma jeunesse qui se dérobe

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: Paul Delvaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sous un ciel gris (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



Sous un ciel gris, sans joie,
Le clocher de l’église
Saint Maclou, dans la bise
Nargue la Tour Montjoie

Au loin l’Oise et la Seine
Se recouvrent de brume
Et je vois à grand peine
La ville qui s’allume.

Au fil de l’eau livide
Glisse un corps de noyé,
Je vais, le cœur broyé,
Tout le long d’un quai vide.

(Jean-Baptiste Besnard)

(CONFLANS 1951)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La chouette (Ko Un)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



La chouette

La chouette en plein jour
ouvre grand les yeux
ne voit rien
Attends !
Ta nuit viendra à coup sûr

(Ko Un)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Retouche à la chouette (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2015



 

retouche à la chouette

syncope de l’ombre
on a touché la moelle de la nuit

(Daniel Boulanger)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :