Arbrealettres

Poésie

Salut (Stéphane Mallarmé)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2015



Salut

Rien, cette écume, vierge vers
A ne désigner que la coupe;
Telle loin se noie une troupe
De sirènes mainte à l’envers.

Nous naviguons, ô mes divers
Amis, moi déjà sur la poupe
Vous l’avant fastueux qui coupe
Le flot de foudres et d’hivers;

Une ivresse belle m’engage
Sans craindre même son tangage
De porter debout ce salut

Solitude, récif, étoile
A n’importe ce qui valut
Le blanc souci de notre toile.

(Stéphane Mallarmé)


Illustration: Victor-Louis Mottez

Une Réponse to “Salut (Stéphane Mallarmé)”

  1. Mallarmé, magicien du vers,
    Tant pour la rime que la coupe ;
    Tes admirateurs, une troupe
    D’un peu partout dans l’univers.

    Tu chantes des sujets divers,
    La nef à l’imposante poupe
    Et l’horizon qui se découpe,
    Les noirs corbeaux dans les hivers ;

    Quiconque à te lire s’engage
    Se trouve pris dans le tangage
    Et le roulis ; point de salut.

    Mais remercie ta bonne étoile :
    Ton écriture te valut
    De figurer sur cette Toile.

Répondre à Cochonfucius Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :