Arbrealettres

Poésie

Archive for 24 mai 2015

L’Etang (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



L’Etang

d’un coup d’aile
le crépuscule signe
sa longue aquarelle
où l’ombre en soie voile une ombre de cygne

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment apparais-tu, mon visage (Marie-Blancquart)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



Comment apparais-tu, mon visage
dans le cours de mon sang, l’épaisseur de ma chair?
Interprète auprès des visages des autres
que signifies-tu
pour mon corps obscur?

(Marie-Blancquart)


Illustration: Ismail Yildirim

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si un lézard s’arrête (Leonardo Sinisgalli)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



Les douces eaux fument
Dans la grande chaleur ce soir. Je suis
Sans poids et sans peine.
Mon coeur gît sur la paille
Tiède. Ma mère sur cette aire
A battu la récolte.

(Leonardo Sinisgalli)


Illustration: Jules Bastien-Lepage

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PÉNÉLOPE (Lucie Spède)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



 

PÉNÉLOPE

Toujours à son métier
le ver à soie lassé
soupira : «J’en ai assez ».
Et il fila
se reposer.

(Lucie Spède)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si un jour dans le papier mâché des solitudes (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



Si un jour

dans le papier mâché
des solitudes
tu restes à genoux
contre un mur
caresse-le
on ne sait jamais

(Bernard Montini)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Les images (Marie Le Franc)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



 

Construction site. 228x200cm. Oil and mixed media on canvas. (2009)

Les images

Je vis en un monde d’images:
Dans le domaine de l’abstrait,
Chaque idée à mes yeux paraît
Aussi concrète qu’un visage.

Au fond de sa cloche en cristal
A la transparence irisée,
Visible à peine, ma pensée
Possède un battant de métal.

Et mes sens sont une palette
Aux tons étrangement mêlés
que mes doigts chauds font ruisseler
Sur le gris de l’idée abstraite.

Des symboles mystérieux
Comme d’un arbre se détachent,
Et de l’or mouvant de leurs taches,
Tourbillonnent devant mes yeux.

Dans le chemin de la pensée,
Entre les lances des ajoncs,
J’entends éclater les bourgeons
De mes métaphores osées.

(Marie Le Franc)

Illustration: Kristoffer Zetterstrand

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne sais quoi regarder comment nommer, reconnaître (Jacques Jouet)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



Je ne sais quoi regarder
comment nommer, reconnaître
tout ce qui pousse et fleurit dans
le jardin
lui-même ignorant aussi
d’ailleurs comment je m’appelle.

(Jacques Jouet)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’écureuil (Albert Strickler)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2015



Et la foudre se fit chair
Le temps que le sang s’illumine

(Albert Strickler)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :