Arbrealettres

Poésie

De jour tu écris le poème qui écrit en toi la nuit (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



Entrer enfin
s’enfoncer
dans le verbe
Se perdre
dans la chair
des mots
toute en femme et toute en lumière

Faire
laisser se faire
les gouffres, les ponts
les passages
l’abîme
De jour tu écris le poème
qui écrit
en toi
la nuit

(Henry Bauchau)


Illustration: Mustapha Merchaoui

4 Réponses to “De jour tu écris le poème qui écrit en toi la nuit (Henry Bauchau)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    Le mot « pont » me fait penser à celui que nous empruntions :

    LE PONT SUR LA SEINE A CONFLANS

    Les eaux furtives
    que le courant plissent
    se glissent
    sous l’arche du pont
    que nous traversons
    pour atteindre d’autres rives
    et le vent soulève ton jupon
    sur tes cuisses rondes.

    CONFLANS 1954

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :