Arbrealettres

Poésie

Archive for 19 juin 2015

Grande beauté (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



– La force vient
de coeur qui à vous se tient
En ce vouloir mon coeur m’a mis
– Et qui le coeur, beau doux ami?
– Dame, mes yeux
– Et qui les yeux?
– La grande beauté qu’en vous je vis.

(Henry Bauchau)


Illustration: Malinowski

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

LE CANCER (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015




LE CANCER

Le coeur en maison du feu sombre
O désir labourant des cieux
Entends-tu le germe dans l’ombre
Prononcer le Nom silencieux?

*

Enceinte d’un pas de danse
Amour est ma chambre forte
Où ma musique n’est pas morte
Sous l’étreinte du silence.

(Henry Bauchau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MON JARDIN (Denise Borlas)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015




MON JARDIN

Mon jardin est une tartine bleue
qua les oiseaux picorent,
papa bêche la vigne,
un bruit simple comme si on se mouchait,

je jette à l’allée mon noyau de prune
et les cailloux pensent qu’ils ont la berlue,

la vie en tablier chantonne à l’ombre d’une pêche.

L’échelle hésite — ciel ou bois —
c’est une haute racine posée contre l’arbre,
elle tourne autour de lui
et fait la belle devant la branche la plus mûre,

l’oiseau fouille et chante rouge
– cerise prise —
le jardin est lourd après le vent.

(Denise Borlas)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je plane et je contemple (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



Je plane et je contemple
Le lit des fleuves qui s’en vont,
grands mulets gris dans les vallées irrésistibles.

(Henry Bauchau)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Exercice du matin (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



Exercice du matin

Chaque matin sans église
sur le béton farouche
entre l’ignorance et l’amour
je me prosterne
je me prosterne devant rien.

Quand je suis à ma juste place
instant, instincts, intermittences
de lumière et d’aveuglement
je me prosterne
je me prosterne devant tout.

(Henry Bauchau)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

ÉLOGE DU BLEU (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015




ÉLOGE DU BLEU

Les grandes ailes
Qui traversent la mer
Portent ton oiseau noir
Jusqu’à l’obscur
Etincelant

(Henry Bauchau)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Avec mes pierres carrées (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



Avec mes pierres carrées
je t’enfermerai dans une œuvre
car tu es coureur de chagrins
et la règle est d’apprendre à rire
Homme
avant de mourir.

(Henry Bauchau)

Illustration: Jean-Claude Forez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LAUDES (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015




LAUDES

Désirer d’amour, défricher
Le corps des saisons manuelles.
Labourer le temps de ce monde
Dans l’année d’un grand rituel.
Ne plus te vouloir, écouter.
Ne plus te connaître, te voir.
T’éveiller, dormir, oublier
Et toujours, Soleil, te revoir
Et travailler ton existence
Dans l’atelier spirituel.

(Henry Bauchau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’écoutée (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015


martin_pecheur4

Lumière en matière de Dieu
Et transparente sous l’averse
Plus que mémoire que transperce
Le cri bleu du martin-pêcheur

Lumière à la pensée de plante
Tout en liberté de fougère
Tout en méditation de l’air
Lumière en lumière ignorante

Lumière bergère lucide
Est l’envol du martin-pêcheur
Car l’amour est prompt et limpide
Est le courage du bonheur

(Henry Bauchau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Le Nom silencieux (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2015



Le coeur en maison du feu sombre
O désir labourant des cieux
Entends-tu le germe dans l’ombre
Prononcer le Nom silencieux.

Enceinte d’un pas de danse
Amour est ma chambre forte
Où musique n’est pas morte
Sous l’étreinte du silence.

(Henry Bauchau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :