Arbrealettres

Poésie

LA ROUTE QUE JE N’AI PAS PRISE (Robert Frost)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2015


 


Auguste Macke  fields

LA ROUTE QUE JE N’AI PAS PRISE

Deux routes divergeaient dans un bois jaune;
Triste de ne pouvoir les prendre toutes deux,
Et de n’être qu’un seul voyageur, j’en suivis
L’une aussi loin que je pus du regard
Jusqu’à sa courbe du sous-bois.

Puis je pris l’autre, qui me parut aussi belle,
Offrant peut-être l’avantage
D’une herbe qu’on pouvait fouler,
Bien qu’en ce lieu, vraiment, l’état en fût le même,
Et que ce matin-là elles fussent pareilles,

Toutes deux sous des feuilles qu’aucun pas
N’avait noircies. Oh, je gardais
Pour une autre fois la première!
Mais comme je savais qu’à la route s’ajoutent
Les routes, je doutais de jamais revenir.

Je conterai ceci en soupirant,
D’ici des siècles et des siècles, quelque part :
Deux routes divergeaient dans un bois; quant à moi,
J’ai suivi la moins fréquentée
Et c’est cela qui changea tout.

(Robert Frost)

Illustration: Auguste Macke

Publicités

6 Réponses to “LA ROUTE QUE JE N’AI PAS PRISE (Robert Frost)”

  1. prendre une route
    et en soi porter l’autre

    tout n’est jamais noir et blanc

    amicalement

  2. C’est un joli poème avec une très belle chute. Les trois derniers vers :
    « Deux routes divergeaient dans un bois; quant à moi,
    J’ai suivi la moins fréquentée
    Et c’est cela qui changea tout. » sont souvent cités dans les livres de pensées positives anglo-saxons.
    Car il sont riches d’enseignement : prendre le chemin le moins frequenté. (cette dernière phrase qui a été aussi le titre d’un très célébre best seller international
    Ca rejoint la sagesse bouddhiste :
    Si deux chemins s’offre à toi, choisis toujours le plus difficile ! »
    Et surtout les evangiles :
    « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition »

    En tout cas le chemin de la poésie et de la spiritualité est le moins fréquenté mais ce chemin est très agréable et monte vers le sommet.

    • arbrealettres said

      pas toujours envie de choisir la route la plus difficile..
      la moins fréquentée n’est pas forcément la plus difficile mais par exemple celle qui ne paie pas de mine 😉

  3. C’est vrai que toute notre vie on doit faire des choix. Plusieurs chemins s’offrent à nous et on doit choisir et effectivement on peut se demander si on a fait le bon choix, se demander quelle vie meilleure on aurait peut être eu si on avait choisi l’autre chemin, l’autre parcours universitaire ou professionnel, l’autre amoureux, l’autre mari ou l’autre épouse. On ne le saura jamais.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :