Arbrealettres

Poésie

Archive for 10 juillet 2015

Le simple bonheur (Gaston Puel)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


jeanclos_barque
Ce matin je dirai le simple bonheur
d’un homme allongé au creux d’une barque
L’oblongue coquille d’un canot s’est refermée sur lui
Il dort
C’est une amande
La barque comme un lit épouse son sommeil


(Gaston Puel)

Illustration: Jean Clos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Mal léger (Mohammed Dib)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


Oh ma douleur

la toison à sommeil
dilapidée en membres
et douce et proche

l’haleine à découvert
où s’alimente la braise
où se libère l’oubli

les hasards tirés d’elle
et couvant les eaux
ce coeur incendiaire

ce besoin de secours
qui l’ouvre en archipels
l’efface en bercements

(Mohammed Dib)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La flamme (Bachelard)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


user99453_pic11529_1215968191

La flamme est un sablier
qui coule vers le haut.


(Bachelard)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 4 Comments »

Surprendre l’ange (Jean Cocteau)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


m-ange

il faudrait se retourner vite
n’importe comment
n’importe où
surprendre l’ange et le domaine


(Jean Cocteau)

Posted in poésie | Tagué: , , | 1 Comment »

La vie est un cactus (Jacques Dutronc)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015



La vie est un cactus

Le monde entier est un cactus
Il est impossible de s’asseoir
Dans la vie, il y a que des cactus
Moi je me pique de le savoir

Aïe! Aïe! Aïe! Ouille! Aïe! Aïe! Aïe!

Dans leur cœur, il y a des cactus
Dans leur portefeuille il y a des cactus
Sous leurs pieds, il y a des cactus
Dans l’heure qu’il est y a des cactus

Aïe! Aïe! Aïe! Ouille! Ouille! Ouille! Aïe!

Pour me défendre de leur cactus
A mon tour j’ai pris des cactus
Dans mon lit, j’ai mis des cactus
Dans mon slip, j’ai mis des cactus

Aïe! Aïe! Aïe! Ouille! Aïe! Aïe! Aïe!

Dans leur sourire il y a des cactus
Dans leur ventre il y a des cactus
Dans leur bonjour, il y a des cactus
Dans leurs cactus, il y a des cactus

Aïe! Aïe! Aïe! Ouille! Aïe!

Le monde entier est un cactus
Il est impossible de s’asseoir
Dans la vie, il y a que des cactus
Moi je me pique de le savoir

Aïe! Aïe! Aïe! Ouille! Aïe! Aïe! Aïe!
Aïe! Aïe! Ouille! …

(Jacques Dutronc)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Aucun temple (Elsa Cross)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015



dieu

Aucun temple au dieu ne suffit,
aucun ne le contient.
Devenu air,
devenu pierre,
il pince d’étranges fibres sur mon coeur.

(Elsa Cross)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Ondine de la flamme (Benoît Conort)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


Danse-de-la-rouquine

Ondine de la flamme je la retrouve dans les mots
Elle en brûle la trame
Le corps jusqu’à la corde s’use
par le feu renaît cendre
Au coeur gris de n’être que ses lèvres

Elevé à la sonorité du sel désert de la parole je vois
Sous les algues du fond elle penche la tête écoute
La rumeur qui persiste des vagues sur la grève
Insaisissable à la portée de la voix loin pourtant
Quand j’ai posé les mains sur elle

(Benoît Conort)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’amour me fait une âme (Charles Le Quintrec)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


Pomme endormie-MALINOWSKI

Si vieux que me voici
Je m’aime dans la femme
Le coeur à l’infini
Les yeux dans les étoiles
L’amour me fait une âme.

(Charles Le Quintrec)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

A TELLE ENSEIGNE (Paul Gilson)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015



 

Roland H. Heyder   (16) [1280x768]

A TELLE ENSEIGNE

D’UN pied de nez vers la rue
Pastourelle
l’enseigne de Polichinelle
changeant le décor à vue
fait neiger le jour de l’An
blanchisseur pour chaperons rouges
et s’empourprer les manteaux blancs
au carreau des spectres d’un bouge
en procession du Saint Sang

Roi des fous croquant la fève
du dimanche
quand l’ombre tombe des manches
de mon rempailleur de rêves
je cherche le mille pertuis
qui fleurit au Pas de la Mule
sous l’auvent où Dieu fut bouilli
par le sorcier gobeur de bulles
chez un échaudeur de la nuit

O brocante des années
sans mémoire
la cire coule dans l’armoire
désolante des poupées
qui n’auront plus droit de regard
Voici le temps mort de l’éclipse
bureaucratique et les buvards
sécheront pour l’Apocalypse
les pleurs des enfants nés trop tard

(Paul Gilson)

Illustration: Roland H. Heyder

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

EN FIN DE CONTE (Paul Gilson)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015



 

Boleslas Biegas 4078382_

EN FIN DE CONTE

FLAMBÉS par le mal des ardents
joueurs de flûte du charnier
morts sans phrases et sans gants
hommes fous à lier

Hier c’était jadis dans la villa des ombres
sur un quai sans accès même aux cygnes du roi
je t’attendais ô Notre-Dame des Décombres

Il me reste un regard que je garde pour moi
le seul reflet sauvé des derniers yeux du monde

(Paul Gilson)

Illustration: Boleslas Biegas

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »