Arbrealettres

Poésie

Mal léger (Mohammed Dib)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2015


Oh ma douleur

la toison à sommeil
dilapidée en membres
et douce et proche

l’haleine à découvert
où s’alimente la braise
où se libère l’oubli

les hasards tirés d’elle
et couvant les eaux
ce coeur incendiaire

ce besoin de secours
qui l’ouvre en archipels
l’efface en bercements

(Mohammed Dib)

Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :