Arbrealettres

Poésie

HLM (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2015


hlm

Des grappes de destins
pendent aux fenêtres

Jusqu’aux pelouses maigres
où quelques arbres
gardent cette fidélité
faite de renoncements

La solitude sous leurs branches
ressemble aux pendaisons

(Georges Bonnet)

2 Réponses to “HLM (Georges Bonnet)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    Pendaisons plus sinistres

    Sous le ciel bas
    des centaines de squelettes
    aux gibets du Thibet
    des milliers de cadavres
    aux potences de la France
    Une sonnerie aux champs
    la symphonie guerrière
    du concert des nations

    1948

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :