Arbrealettres

Poésie

Archive for 21 juillet 2015

Très loin dans le silence (Elsa Cross)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


meditation

Il va très loin dans le silence.
Les choses se replient sur elles-mêmes,
elles vibrent doucement
et disparaissent.

(Elsa Cross)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Par le cri d’un oiseau (Elsa Cross)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


20090823_140921_

… Par le cri d’un oiseau,
par un rai de lumière
nous sommes entrés.
Nous avons vu encore un battement d’ailes,
passage entre les branches.

Nous avons laissé l’heure,
le pourpre échafaudage
et nous nous sommes détachés
de ce que nous étions.

(Elsa Cross)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Veilleur où en est la nuit? (Isaïe)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


veilleurs-nuit-moais-438229

Veilleur où en est la nuit?
Veilleur où en est la nuit?
Et le veilleur répond:
Le matin s’en revient et s’en revient la nuit…

(Isaïe)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Corps du savoir (Mohammed Dib)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


couple

alléger la paix et dire
la tendresse d’une hanche
ou sa connivence nue

abandonner le regard
sous le couvert de l’ombre
et retarder le moment

en remonter la marée
moins forte que les bras
plus claire que le feu

avec des avertissements
la voix aura peut-être parlé
mais l’aurait-il fallu

(Mohammed Dib)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La maison de Natyk (Mohammed Dib)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


pain

s’asseoir
comme un inconnu
poser les mains
sur la table

du regard
simplement
demander asile
et permission

user du pain
et du feu
qu’on n’a pas faits
soi-même

ramasser les miettes
à la fin
pour les porter aux oiseaux

ne dire
qui l’on est
d’où l’on vient
ni pour quoi

réserver la parole
à autre chose
et mettre sa chaise
à la fenêtre

(Mohammed Dib)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A chaque éphémère (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


ephemere-danica

A chaque éphémère entrevu,
les jardins s’agrandissent.

(Pierre Dhainaut)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Appuie-toi contre un tronc (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2015


arbre_bord_de_mer

Appuie-toi contre un tronc,
tu feras mieux face à la mer.

(Pierre Dhainaut)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :