Arbrealettres

Poésie

Rien à signaler (Henri-Frédéric Blanc)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2015


table

Tout est normal.
La porte se porte bien,
le plafond marche,
le mur mure,
la chaise est assise,
le lit est couché
et la table est
irréfutablement plate.

(Henri-Frédéric Blanc)

5 Réponses to “Rien à signaler (Henri-Frédéric Blanc)”

  1. Lara said

    Ah ? !

  2. yayamarieke said

    Magnifique poème. Dans sa toute simplicité belle illustration du « to be or not to be » de Shakespeare. L’acteur (ici table, mur,…) qui en réalité ne fait rien, reflète une qualité d’être, tout comme nous :).

  3. yayamarieke said

    https://miroirparici.wordpress.com/2012/02/20/main/

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :