Arbrealettres

Poésie

Archive for 3 août 2015

POESIE DE L’IMPOSTURE (Georges Henein)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015



Brendan Monroe  _Holes1_1

POESIE DE L’IMPOSTURE

« Gardez la monnaie »
dit l’un qui sondait les murs
à l’autre qui prétendait se mettre en marche
et tous deux semblaient soucieux

« Gardez la monnaie »
dit la poussière à l’or
et tout le monde dans la rue se retourna
comme s’il était arrivé quelque chose d’irrémédiable

« Gardez la monnaie »
dit la patrouille en rentrant
car il était tard
il y avait eu beaucoup de morts
et c’était le mot de passe

il faudrait mutiler les corolles qui s’ouvrent
fixer à pleine face
le bégaiement de la misère interrompue
il faudrait…

et cela me rappelle un nom d’emprunt
valable pour toute une vie
et ce brouillard tiré par un bateau d’esclaves

et le sentiment que seule la chute est possible
et qu’en elle
pour la première fois
les amants s’observent sans frémir.

(Georges Henein)

Illustration: Brendan Monroe

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La litanie du beau garçon (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015




La litanie du beau garçon

I.
La cigale appelle l’hiver
– quand chante la cigale
tout est clair et immobile de par le monde.
Là-bas le ciel est clair
– si tu viens ici que trouveras-tu?
De la pluie, des nuages et des pleurs d’enfer.

II.
Je suis un beau garçon,
je pleure tout le jour,
je t’en prie, mon Jésus,
ne me fais pas mourir.

Jésus, Jésus, Jésus.

Je suis un beau garçon,
je ris tout le jour,
je t’en prie, mon Jésus,
ah, fais-moi mourir.

Jésus, Jésus, Jésus.

III
Aujourd’hui c’est Dimanche,
demain je mourrai,
aujourd’hui je me vêts
de soie et d’amour.

Aujourd’hui c’est Dimanche,
dans les prés, de leurs pieds frais
les enfants sautent,
légers, dans leurs petits souliers.

En chantant à mon miroir,
je me peigne en chantant.
Dans mon oeil, il rit,
le Diable pécheur.

Sonnez ô mes cloches,
repoussez-le!
« Nous sonnons, mais que regardes-tu
en chantant dans les prés? »

Je regarde le soleil
des étés morts,
je regarde la pluie,
les feuilles, les grillons.

Je regarde ce que fut
mon corps d’enfant,
les tristes Dimanches,
et le temps perdu.

« Aujourd’hui on te vêt
de soie et d’amour,
aujourd’hui c’est Dimanche,
demain tu mourras. »

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration: Edouard Manet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pensée attend son abeille (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015


abeille6

A l’intérieur de l’ultime alvéole
la pensée attend son abeille

(Charles Dobzynski)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 10 Comments »

LE PARDON DES CARESSES (Georges Henein)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015



Carrie Lingscheit   momento345_fail

 

LE PARDON DES CARESSES

dans l’éloignement où je suis
le regard se prolonge d’une mort uniforme
qui n’est pas la cécité
dans l’éloignement où je suis
le sang est un village gris
qui se dérobe aux semailles

dans l’éloignement où je suis
je ne vois personne qui pratique
le pardon des caresses
on dirait que l’orage a tout repris
le sacrifice est rejeté
le sceptre d’ivoire s’est figé
dans une pâleur accrue
le pain sec ne franchit plus la gorge de l’enfant

cette place n’était pas á traverser
mais une femme s’avance
seule face au temps noir
ce n’est rien
c’est une passante fatiguée
qui pose la tête sur un socle vide
ce n’est rien
c’est la pureté de la dernière heure
qui doit se contempler avec des yeux troubles.

(Georges Henein)

Illustration: Carrie Lingscheit

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bouquet de tes rêves (Max-Pol Fouchet)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015



 

Alain Bonnefoit 51_1_l

Le bouquet de tes rêves
La nuit le met en mes mains
Il suffit de mes lèvres
Pour briser tes songes
Tu es fleuve je suis rive
Je te serre et tu fuis
Voici le calme coude
De ton sommeil en mes bras
Je tiens dans ma nuit
La brassée de la tienne
Tu es le galet poli
Que l’eau ne possède pas
Comme elle je te tiens
Et tu ne m’appartiens pas
Je vais dans la nuit
Chargé de tes songes
Il y aura toujours une aile
La dureté de l’eau qui danse
Et tu t’en vas loin de moi
Qui vais fidèle au long de toi.

(Max-Pol Fouchet)

Illustration: Alain Bonnefoit

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Dans mon village midi carillonne (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015




Dans mon village
midi carillonne.
Mais dans les prés quelle paix
apporte la cloche!
Tu es toujours la même
ma cloche: non sans trouble
je reviens à portée de ta voix.
« Le temps est immobile:
vois le rire des pères,
comme la pluie dans les branches,
dans les yeux des enfants. »

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Déjanter l’inconnu (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015


Alone_in_the_unknown_by_webby85

Occuper les messages
occulter les passages
déjanter l’inconnu
habiter l’indescriptible

(Charles Dobzynski)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ecriture au plus noir (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015


25340-6

Ecriture au plus noir sans destinataire
que dépose l’avenir poste restante

(Charles Dobzynski)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

J’avais un coquet poème en tête … (Henri-Frédéric Blanc)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015


coureuse

J’avais un coquet poème en tête
quand la vue d’une belle en baskets
réduisit illico
mes beaux vers à zéro.

(Henri-Frédéric Blanc)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Dans la floraison du désir (Michel Camus)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2015


Andrzej MALINOWSKI_Bleu sommeil-40F-100x81cm-650

Dans la floraison du désir,
le sexe est un arbre initiatique
traversé de silence

(Michel Camus)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :