Arbrealettres

Poésie

Au moins ai-je vu là-bas (Nakahara Chūya)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2015



 

Michael Whelan 56 [1280x768]

Au moins ai-je vu là-bas caché dans le soleil du soir
quelque chose de faible et d’intense comme le sifflet d’un train
pourtant je ne courrai pas
car c’est ici qu’il faut attendre

(Nakahara Chūya)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Michael Whelan

 

 

2 Réponses to “Au moins ai-je vu là-bas (Nakahara Chūya)”

  1. Lara said

    attendre..

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :