Arbrealettres

Poésie

A cloche-pied sur un serpent (Hoshinaga Fumio)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Au sixième saut à la marelle –
à cloche-pied sur
un serpent

(Hoshinaga Fumio)

3 Réponses vers “A cloche-pied sur un serpent (Hoshinaga Fumio)”

  1. filamots said

    Le serpent aurait-il eu la patience de se laisser faire par cet intrus ? haha !!! Je ris de cette métaphore.
    J’aime l’image de cette marelle, bien trouvé 🙂

  2. Monstre bipède
    ———-

    J’approche du pommier, les oiseaux font silence,
    Alors qu’ils ne m’ont vu commettre nul méfait ;
    Peut-être ont-ils remords de leurs propres forfaits,
    Du meurtre quotidien d’insectes sans défense.

    Or, je ne leur veux faire aucune remontrance,
    Car en ce grand Jardin, personne n’est parfait ;
    Des ruses du Serpent c’est peut-être l’effet,
    Lui par qui, semble-t-il, le Péché prit naissance.

    Vers ces lieux, plein d’espoir, je suis jadis venu,
    Admirant le travail du Créateur chenu,
    Lequel a reflété son visage dans l’Homme.

    Moi, j’attends le trépas du Sauveur sur la croix,
    Qui saura consoler ceux dont le coeur est droit ;
    Aujourd’hui, je patiente, et je mange une pomme.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :