Arbrealettres

Poésie

Là où j’avais amassé un gros tas de feuilles mortes (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Là où j’avais amassé un gros tas
de feuilles mortes une petite tache
orange sautillante
un rouge-gorge qui se nourrit

(Hamid Tibouchi)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :