Arbrealettres

Poésie

Il est des moments dans la vie (Michel Houellebecq)

Posted by arbrealettres sur 14 août 2015



 

Il est des moments dans la vie où l’on a presque l’impression d’entendre
l’ironique froufrou du temps qui se dévide,
Et la mort marque des points sur nous.
On s’ennuie un peu, et on accepte de se détourner provisoirement de l’essentiel
pour consacrer quelques minutes à l’accomplissement d’une besogne ennuyeuse et sans joie
mais que l’on croyait rapide,
Et puis on se retourne, et l’on s’aperçoit avec écoeurement
que deux heures de plus ont glissé dans le vide,

Le temps n’a pas pitié de nous.

À la fin de certaines journées on a l’impression d’avoir vécu un quart d’heure
et naturellement on se met à penser à son âge,
Alors on essaie d’imaginer une ruse une sorte de coup de poker
qui nous ferait gagner six mois et le meilleur moyen est encore de noircir une page,
Car sauf à certains moments historiques précis
et pour certains individus dont les noms sont écrits dans nos livres,
Le meilleur moyen de gagner la partie contre le temps
est encore de renoncer dans une certaine mesure à y vivre.

Le lieu où nos gestes se déroulent et s’inscrivent harmonieusement dans l’espace
et suscitent leur propre chronologie,
Le lieu où tous nos êtres dispersés marchent de front et où tout décalage est aboli,
Le lieu magique de l’absolu et de la transcendance
Où la parole est chant, où la démarche est danse
N’existe pas sur Terre,

Mais nous marchons vers lui.

(Michel Houellebecq)

Illustration: Edward Hopper

2 Réponses to “Il est des moments dans la vie (Michel Houellebecq)”

  1. Lara said

    Je retiens ces mots dans ce texte si pertinent :
    « Le meilleur moyen de gagner la partie contre le temps
    est encore de renoncer dans une certaine mesure à y vivre. »
    *
    et avec un point d’interrogation :

    « Le lieu magique de l’absolu et de la transcendance
    Où la parole est chant, où la démarche est danse
    N’existe pas sur Terre,

    Mais nous marchons vers lui. »

    Décidément j’aime bien Houellebecq, lui qui déclarait:
    «  »J’ai choisi les mots comme seule arme, j’ai une confiance tout à fait illimitée en leur pouvoir. » ..

    🙂

    • arbrealettres said

      Oui oublier (pour se faite oublier) le Temps… Notre « Eden » a-t-il été ? Sera-t-il ? … Peut-être un certain état d’esprit dans le Présent nous suffirait pour y accéder enfin …
      Oui les mots sont des armes mais aussi peuvent-être de belles médications voire des vitamines ! lol! 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :