Arbrealettres

Poésie

Au plus secret (Roland Dubillard)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2015


Poele_en_fonte

Est-il besoin, au fond, d’avoir un extérieur?
Au plus secret de la gueuse de fonte
Soufflent tous les vents, comme ailleurs.
Simplement, dans cet intérieur inhabitable,
C’est en bien plus petit qu’ils soufflent;
Et en plus riche; et en plus dense;
Et en silence.

(Roland Dubillard)

4 Réponses to “Au plus secret (Roland Dubillard)”

  1. Lara said

    Difficile d’imaginer un intérieur sans un extérieur (?)

  2. Lara said

    Ben dis donc ! En voilà une découverte …je ne connaissais que… le bleu de Klein :-))

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :