Arbrealettres

Poésie

Lucidité (Denise D.Jallais)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2015



Quand tu me haches le coeur
J’ai si mal
Que je pourrais sans rien sentir
Courir jusqu’à la mer
Et mourir tranquille
Comme un coquillage

(Denise D.Jallais)

2 Réponses to “Lucidité (Denise D.Jallais)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    FERMETURE
    Ils ferment leurs boutiques
    Et leurs cafés
    Même si j’ai faim
    Même si j’ai soif

    Tu fermes ton coeur
    Même si je t’aime.

    1950

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :