Arbrealettres

Poésie

Retouche au don (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2015


mains-01

ni le sang sur le lit
cuirasse et glaive
ni les mains dont l’eau descend jusqu’à l’ombre
ni les lèvres aux voiles emmêlées
ni la mer perdant pied sur la boule du monde

mais au dos de la chaise
la robe d’où s’éloigne ingénue la tièdeur

(Daniel Boulanger)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :