Arbrealettres

Poésie

Archive for 27 août 2015

Il arrive (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


57475

Il arrive
que le soleil ne puisse t’éclairer
alors qu’une chandelle t’illumine

(Adonis)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Essayer, au moins une fois (Francis Dannemark)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


jeux_dans_le_sable

Dans les vociférations des fous de guerre,
dans le cliquetis assourdissant de l’or,
dans le vacarme vaniteux des marchands,
dans le hurlement des sirènes ambulancières,

dans le tintamarre croassant des politiciens,
dans le tumulte des écrans petits et grands,
dans les tempêtes rhétoriques des théologiens,
dans le silence terrifiant de l’amour absent,

essayer,
au moins une fois,
la petite voix d’un poème.

(Francis Dannemark)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’oiseau qui fait courir les bergers (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


berger2

l’oiseau qui fait courir les bergers
ne viendra pas
la fenêtre restera déserte
cette nuit il chantera pour la rose

(le songe émigre avec le verbe)

l’oiseau qui fait courir les bergers
viendra ce soir
la fenêtre restera ouverte
sur la douleur de la rose

(Rabah Belamri)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Premier Amour (Jean-Pierre Michel)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015




Premier Amour

A l’ombre des regards s’effeuillaient les mots tendres
Chaque baiser volé s’enlaçait aux soupirs
Mon coeur en ce bel âge où chante l’avenir
Aux mailles de l’amour s’est laissé surprendre.

Dans le jardin secret de nos premiers serments
Où frémissait encor sa frêle chrysalide
Les jours n’existaient plus, quand ma douce sylphide
M’offrait l’or de ses yeux aux mille chatoiements.

Un jour, ma belle amie a déployé ses ailes
Pour prendre son envol vers un futile ailleurs
Je garde le parfum, aux rives de mes pleurs
De ces printemps perdus, lorsque je pense à Elle.

(Jean-Pierre Michel)

Illustration: Pascal Renoux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans l’ombre des jours sans fin (Thérèse Mercier)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015




Dans l’ombre des jours sans fin
J’ai retrouvé ma première mémoire
Elle était faite de moments divins
de blancheurs et de jardins d’oiseaux.
Elle avait le parfum des fraîcheurs printanières
Elle était tissée de fils de soie
qui se croisaient fiévreusement
et se reliaient à l’éternité.

(Thérèse Mercier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il était une Foi (Jean L’Anselme)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


nuages

Il ne peut y avoir qu’un Dieu
puisqu’il n’y a qu’un Ciel.
Les religions sont la faute des nuages.

(Jean L’Anselme)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Il y a un trésor dans la maison d’à côté (Marx Brothers)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


Treasure after

– Dis-donc, il y a un trésor dans la maison d’à côté.
– Mais il n’y a pas de maison à côté.
– Eh bien, nous en construirons une!

(Marx Brothers)

Posted in humour | Tagué: , , , | 1 Comment »

Elle tourne (Pierre Louÿs)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


danse nue

Elle tourne, elle est nue, elle est grave; ses flancs
Ondulent d’ombre bleue et de sueur farouche.
Dans les cheveux mouillés s’ouvre rouge la bouche
Et le regard se meurt entre les cils tremblants.

Ses doigts caressent vers des lèvres ignorées
La peau douce, la chaleur molle de ses seins.
Ses coudes étendus comme sur des coussins
Ouvrent le baiser creux des aisselles dorées.

Mais la taille, ployée à la renverse, tend
Le pur ventre, gonflé d’un souffle intermittent,
Et sous l’arachnéen tissu noir de sa robe

Ses bras tendres, avec des gestes assoupis,
Ses pieds froids sur les arabesques des tapis,
Cherchent l’imaginaire amant qui se dérobe …

(Pierre Louÿs)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soleil n’est plus qu’un coquelicot (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015



 


Le soleil n’est plus qu’un coquelicot
A l’horizon
J’ouvre la prison
D’une fenêtre maladive
Qui a la migraine
A force de fixer l’espace
Sous la cruauté implacable des astres
Je voudrais voir
Toute la nuit dans une étoile

(Jean-Baptiste Besnard)

 
Illustration: ArbreaPhotos
 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je hais cette lutte inique (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015




Je hais cette lutte inique
Les explosions aveugles
Les foules qu’on fauche
Et ce geste effrayant
D’achever les blessés

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :