Arbrealettres

Poésie

Pas de destin (Hölderlin)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2015



Pas de destin : les dieux du ciel
Vivent comme l’enfant qui dort
Chaste enclose
En un simple bourgeon
Fleurit leur âme en
Eternité
Et leurs yeux bienheureux
Ne voient que paisible,
Eternelle clarté.

Mais nous, notre sort,
Ce n’est nulle part de repos,
Ils souffrent, les hommes
Ils passent et tombent
Pris et jetés
D’une heure dans l’autre
Comme de récif en
Récif l’eau aveugle,
Tout au long des années
Dans l’incertain ils choient.

(Hölderlin)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :