Arbrealettres

Poésie

Archive for 29 août 2015

Viens dans mon lit à minuit (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



Viens dans mon lit à minuit
raconte-moi ton rêve
pendant que tu parleras
je te regarderai nue
jusqu’à m’en lasser

(Luis Mizón)

Illustration: Jean Jacques Henner

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur la peau des choses (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



olivier

Sur la peau des choses
l’impensable nous surprend
près du ciel
notre sang fleurit
et parfois nous mourons
pour naître á nouveau
nous nous déchirons l’un l’autre
et nous sommes deux cris
deux éclairs d’écorce
le tronc d’un olivier
ouvert par la foudre

(Luis Mizón)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Qui habite en moi ? (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



Qui habite en moi ?
c’est une conversation à l’intérieur d’un mur
des enfants qui se disent un secret
peut-être l’âme
ou presque

(Luis Mizón)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je lis la bouche étonnée des pierres (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



Je lis
la bouche étonnée des pierres
et je te dis
tendre fruit
porte douce
caverne secrète
réveille-toi
tu me reçois
tu t’ouvres
et alors tu parles
donne-moi ta soif dis-tu
donne-moi toute ta bouche
ici il y a de l’eau

(Luis Mizón)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’approcherai mon oreille du mur qui nous unit (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



J’approcherai mon oreille
du mur qui nous unit
et du bruit de mon sang
caché dans ton ventre
J’approcherai ma bouche
je toucherai de mes lèvres
l’air que tu respires
et ta fleur ramassée en rêve
et ton épi de blé
j’approcherai mes yeux
d’une épée qui brûle
un miroir d’ombre
nous lavera la mémoire
tu seras
ma lumière

(Luis Mizón)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne sens-tu pas (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



Ne sens-tu pas

Vois cet inconnu marcher dans l’éclat,
Là où le chemin à peine se devine
Sur quoi repose ma vie.

Tes mains et tes désirs le percent
Mais ne sens-tu pas s’y cogner, déjà, ton coeur?

Et la lumière dont il te sourit,
Bien plus loin,
A l’horizon de ta présence,
Si tes yeux
A coups de cils et de rêves
En brisent un reflet,
Ils vont s’aimer
D’un trop lent amour,

Cris accrochés aux poussières de ciel
qu’entraîne son élan.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

N’importe où… (Edward Stachura)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



 

Gao Xingjian 228

N’importe où…

Où que tu sois,
sors devant le portail !
Va dans les champs
Tu entends un appel
C’est moi qui t’appelle !

Où que je sois,
Je n’y suis pas.
C’est la fièvre
puisque tu n’y es pas
C’est le désert.

Où que tu sois,
tu n’y es pas.
C’est la fièvre
puisque j’y ne suis pas
C’est le désert.

Où que je sois,
Tu y es
Oui, nous y sommes
Comme le silence,
Après ce chant,

Comme deux pommes
Sur un cerisier.

***

Gdziekolwiek

Gdziekolwiek jesteś,
Wyjdź za bramę!
Idź na pola,
Słysz wołanie!
To ja wołam.

Gdziekolwiek jestem,
To mnie nie ma.
Jest maligna,
Bo cię nie ma.
Jest pustynia

Gdziekolwiek jesteś,
Też cię nie ma.
Jest maligna,
Bo mnie nie ma.
Jest pustynia.

Gdziekolwiek jestem,
Tam ty jesteś.
Tak jesteśmy
Jak milczenie
Po tej pieśni.

Jak dwa jabłka
Na czereśni.

(Edward Stachura)

Illustration: Gao Xingjian

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ici (André du Bouchet)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015



arc_en_ciel_blanc
il y a quelquefois, après le labour,
comme un arc-en-ciel de terre
dont le dégradé irise les terres en surplomb de la route,
ici.

(André du Bouchet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Seuls (Mahmoud Darwich)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015


rainbow

Seuls, nous sommes seuls jusqu’à la lie,
N’étaient les visites d’un arc-en-ciel.

(Mahmoud Darwich)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Dans le jardin (Michael Edwards)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2015


annyschneider

Dans le jardin

Penchée vers la terre
tu nommes les plantes
avec des doigts qui savent.

***

In the Garden

Bending to the earth
you name each plant
with fingers that know.

(Michael Edwards)

Illustration

dédié à : Sophie allez voir son splendide blog didactique et toc! (-:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :