Arbrealettres

Poésie

LA ROUTE (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2015




LA ROUTE

Les nuages de poussière se soulèvent.
Les cailloux se brisent.
Les claquements de fouets, des hennissements,
des grincements de charrettes montent de la route.
J’ai entendu des essieux gémir,
des jurons et des malédictions,
des chagrins d’enfants et des cris de mères,
des abois et des meuglements,
des complaintes et des prières.
Mais je n’ai rien vu.
Interrogés, les vieux ont eu des regards mystérieux et,
baissant la voix m’ont dit:
« C’est l’Ancien Temps qui passe ».

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

9 Réponses to “LA ROUTE (Jean-Baptiste Besnard)”

  1. Miroirinette said

    Sublime !
    en attendant le version du futur qui arrive !

  2. Lara said

    J’aime bien tout ce que ce poème évoque ..et l’ancien temps,  » le bon vieux temps » (car le mauvais a été oublié?) c’est le vécu si personnel, invisible aux autres ..

  3. Je ne m’attendais pas à me rencontrer sur cette route et à vous y croiser : « Bonjour ! »

  4. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :