Arbrealettres

Poésie

Quand elle est partie sous les nuages (Edward Stachura)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2015


 


Konstantin Kacev (71)

Quand elle est partie sous les nuages

Comme sans les mains j’étais avec les mains
Comme sans les jambes j’étais avec les jambes
Comme sans la bouche j’étais avec la bouche

Comme sans les mains j’étais avec les mains
Je faisais tout tomber par terre
Touches la main avec la main – bravo
Mais dix doigts c’est trop peu
Mes dix doigts n’existent plus

Comme sans les mains j’étais avec les mains
Comme sans les jambes j’étais avec les jambes
Comme sans la bouche j’étais avec la bouche

Comme sans les jambes j’étais avec les jambes
Je m’appuyais contre le mur
Elles ne voulaient pas me porter
Elles étaient fragiles comme deux fleurs
Elles rêvaient, pauvres, la force disparue

Comme sans les mains j’étais avec les mains
Comme sans les jambes j’étais avec les jambes
Comme sans la bouche j’étais avec la bouche

Comme sans la bouche j’étais avec la bouche
Elle était comme immobilisée par un pansement
Elle était comme engloutie dans le plâtre
Je me noyais dans l’air
Je pensais que j’étais fini, fini

Comme sans les mains j’étais avec les mains
Comme sans les jambes j’étais avec les jambes
Comme sans la bouche j’étais avec la bouche
Comme un cadavre j’étais devant vous

Quand elle est partie sous les nuages

(Edward Stachura)

Illustration: Konstantin Kacev

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :