Arbrealettres

Poésie

LA NÉRÉIDE (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2015




LA NÉRÉIDE

Surgie des vertes eaux qui baignent la Tauride,
la fille de Nérée à l’aube m’apparut.
Tapi dans un bosquet, je retenais mon souffle ;
au-dessus de l’eau claire, les seins de la déesse
se soulevaient, frais et blancs comme un cygne,
tandis qu’elle tordait ses cheveux lourds d’écume.

(Alexandre Pouchkine)

Illustration: Paul-Jacques-Aimé Baudry

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :