Arbrealettres

Poésie

Très doux très fort (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2015



die_venus_von_urbino

Qui regarde vraiment la femme est sans empreintes
Son ombre est sur la terre comme un coeur sans corps

Très doux très fort hors de la mort son coeur s’aère.

(Paul Eluard)

Illustration: Le Titien

5 Réponses to “Très doux très fort (Paul Eluard)”

  1. elba2 said

    j’adore le petit chien.

  2. ideelle said

    Je reblogue avec Bonheur, merci …

  3. ideelle said

    Où pas 😉 mais j’ai beaucoup aimé ! 😀

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :