Arbrealettres

Poésie

Archive for 8 septembre 2015

Les Gitans (Paul Henri Lezac)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015


gitans

A l’écart de nos portes closes,
Chez nous un beau jour ils se posent.
Sous leurs doigts, en apothéose,
Fleurie d épines et de roses,
Issue des rythmes andalous
La musique jaillit d’un coup
Du fond des temps, d’on ne sait où.
Efflanqués et maigres, ces loups
A jamais enfuis de nos cages
Généreux et fous et sauvages
Sans possessions et sans bagages
Eux, libres enfants des rois mages
Par leurs regards incandescents,
Leurs sortilèges envoûtants
Nous parlent de leur peuple errant
C’est le temps, le chant des gitans,
Tantôt sombre, et tantôt clair!
Parlant la langue de leurs pères
Il a franchi les monts, les mers
Embrasant les coeurs et la chair.

(Paul Henri Lezac)

Textes de Prisonniers: lecercledespoetesdetenus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MON DÉSIR ALLAIT VERS TOI (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015



 

Margarita Sikorskaia - Tutt'Art@ (2)

Mon désir allait vers toi
sorti de mon amour
ainsi qu’une colombe de son nid.

Je te cherchais à travers l’absence.
Je trouvais ton visage
et ne pouvais m’en contenter.

Ton corps même
brûle ses vêtements
en même temps que la distance.

Je m’étends sur toi
comme sur de l’eau inconnue
et je te bois
afin de vivre et de mourir
de ton poison seul efficace.

(Alain Borne)

Illustration: Margarita Sikorskaia

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Petite perle cristalline (Michel d’Amboise)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015



perle-de-rosee1
Petite perle cristalline
Tremblante fille du matin,
Au bout de la feuille de thym
Que fais-tu sur la colline ?

Avant la fleur, avant l’oiseau,
Avant le réveil de l’aurore,
Quand le vallon sommeille encore
Que fais-tu là sur le coteau ?

(Michel d’Amboise)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PAS UN BRIN… (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015



 

Campos Edson   2

Pas un brin de ta peau
à ne donner honte aux fleurs.

Je regardais le soleil
avant et après ta venue
on aurait dit
une poignée d’or dans une cave
puis sur de la neige.

C’est toi qui l’éclaires
et tu me foudroies

Je n’ai le devoir
ni le droit de t’aimer :
je suis ta brûlure
sans pouvoir encore la nommer.

(Alain Borne)

Illustration: Campos Edson

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

IL FAUT POURTANT… (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015



 

An He -30

Il faut pourtant
que j’avance à te dire toujours mieux
à quel point je t’aime.

Tu es dans ma poitrine à m’étouffer
dans tout mon corps à me brûler
et dans ma main à m’empêcher d’écrire.

O ma lointaine
ô mon moulin d’images
je vais me taire d’extase.

O ma si fraîche ô mon domaine
aucun pétale ne sera un lit suffisant
pour notre approche et pour nos liens.

(Alain Borne)

Illustration: An He

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cède au feu qui te désespère (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015


A toutes brides toi dont le fantôme
Piaffe la nuit sur un violon
Viens régner dans les bois

Les verges de l’ouragan
Cherchent leur chemin par chez toi
Tu n’es pas de celles
Dont on invente les désirs

Tes soifs sont plus contradictoires
Que des noyées

Viens boire un baiser par ici
Cède au feu qui te désespère.

(Paul Eluard)

Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au nom du Père (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015




Au nom du Père

Nue adorée
Elle est nue
Elle est bien nue
Tout à fait nue
Elle est absolument nue
Nue comme la main
Comme le cœur
Enfant je rêvais d’avoir une femme nue

On voit ses épaules
On voit sa ceinture
Ses seins qui ne sont pas volumineux
Ses genoux ses cuisses
La dernière chose on la regarde trop pour la voir.

On a peur
On se sauve dans le coin noir pour te regarder

On voudrait dire Au nom du Père.

(Pierre Jean Jouve)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je vis dans une lumière exclusive la tienne (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015


5qyswnfx

 

Je parle de te voir
Je te sais vivante
Tout existe tout est visible
Il n’y a pas une goutte de nuit dans tes yeux

Je vis dans une lumière exclusive la tienne.

(Paul Eluard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’homme, l’homme fier (William Shakespeare)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015



 

ange triste_930

L’homme, l’homme fier …
Drapé dans sa petite autorité passagère,
Et le plus ignorant de ce dont il est le plus assuré,
Son essence transparente comme le cristal,
comme un singe en colère
Joue de si invraisemblables tours devant le Très-Haut
Qu’il fait pleurer les anges.

***

But man, proud man,
Drest in a little brief authority,
Most ignorant of what he is most assured,
His glassy essence, like an angry ape,
Plays such fantastic tricks before high heaven
As make the angels weep.

(William Shakespeare)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

A survivre à l’absence (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015


 

Nos yeux se renvoient la lumière
Et la lumière le silence
A ne plus se reconnaître
A survivre à l’absence.

(Paul Eluard)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :