Arbrealettres

Poésie

Ne pleure pas les rythmes (Dom Helder Camara)

Posted by arbrealettres sur 11 septembre 2015


Nabila-Chajai_-harpe

Ne pleure pas les rythmes
qui, apparemment, se perdent:
rythmes des vents,
des eaux,
du frémissement des arbres,
du chant des oiseaux,
du mouvement des astres,
du pas des hommes…
Il y a toujours un musicien
ou un poète,
ou un saint,
ou un fou,
chargé par Dieu
de capter
les rythmes errants
qui risquent de se perdre.

(Dom Helder Camara)

2 Réponses vers “Ne pleure pas les rythmes (Dom Helder Camara)”

  1. Lara said

    Capter les rythmes errants …….

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :