Arbrealettres

Poésie

L’HABITUELLE (André Pieyre de Mandiargues)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2015



 

porte [1280x768]

L’HABITUELLE

Elle est nue noire et blanche
Elle appuie sa bouche à la fenêtre
Au-dessus d’un petit jardin moisi.

Qu’il fasse beau qu’il pleuve
Qu’elle pleure ou qu’elle rie
Elle est toujours semblable à elle-même
Et les passants ne la regardent plus malgré sa grande beauté.

Elle est habituelle et hautaine
Comme toutes les portes closes
De toutes les maisons de ce pays luthérien.

(André Pieyre de Mandiargues)

Illustration

 

Une Réponse to “L’HABITUELLE (André Pieyre de Mandiargues)”

  1. flipperine said

    toutes les portes ne se ressemblent pas tout de même

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :