Arbrealettres

Poésie

MATINALE (Pierre Gabriel)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2015



 

MATINALE

Le seuil franchi,
L’aurore est encore à venir.
Un invisible coq
L’annonce sans y croire.

Elle a tiré la porte.
Elle a marché tout droit
Vers le verger qui s’ancre au bord du ciel.
La nuit goutte de branche en branche
Le cheval blanc flaire parmi les herbes
L’acide vent des vignes.

Trop rude est le chemin de terre,
Trop haut se perdent les étoiles.
Ce jour sera comme les autres.

Mais à l’arbre de vie
Cette rosée brûlante,
Et le panier d’osier s’emplit
De fruits qui pourriront bientôt.

(Pierre Gabriel)

Illustration

 

Une Réponse to “MATINALE (Pierre Gabriel)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s