Arbrealettres

Poésie

Archive for 21 septembre 2015

Brouillard (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Les filles de la pluie sont douces si je hèle
A travers un brouillard infiniment glacé
Leur corps qui se refuse et la noire dentelle
Qui pend de leurs cheveux comme un oiseau blessé…

(René Guy Cadou)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toucher (Octavio Paz)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015




Toucher

Mes mains
ouvrent les rideaux de ton être
t’habillent d’une autre nudité
découvrent les corps de ton corps
Mes mains
inventent dans ton corps un autre corps

***

Palpar

Mis manos
abren las cortinas de tu ser
te visten con otra desnudez
descubren los cuerpos de tu cuerpo
Mis manos
inventan otro cuerpo a tu cuerpo

(Octavio Paz)

Illustration: Zinaida Serebriakova

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bacchante triste (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Bacchante triste

LE jour ne perce plus de flèches arrogantes
Les bois émerveillés de la beauté des nuits,
Et c’est l’heure troublée où dansent les Bacchantes
Parmi l’accablement des rythmes alanguis.

Leurs cheveux emmêlés pleurent le sang des vignes,
Leurs pieds vifs sont légers comme l’aile des vents,
Et le rose des chairs, la souplesse des lignes,
Ont peuplé la forêt de sourires mouvants.

La plus jeune a des chants qui rappellent le râle :
Sa gorge d’amoureuse est lourde de sanglots.
Elle n’est point pareille aux autres, — elle est pâle ;
Son front a l’amertume et l’orage des flots.

Le vin où le soleil des vendanges persiste
Ne lui ramène plus le généreux oubli ;
Elle est ivre à demi, mais son ivresse est triste,
Et les feuillages noirs ceignent son front pâli.

Tout en elle est lassé des fausses allégresses.
Et le pressentiment des froids et durs matins
Vient corrompre la flamme et le miel des caresses.
Elle songe, parmi les roses des festins.

Celle-là se souvient des baisers qu’on oublie…
Elle n’apprendra pas le désir sans douleurs,
Celle qui voit toujours avec mélancolie
Au fond des soirs d’orgie agoniser les fleurs.

(Renée Vivien)

Illustration: Charles Gleyre

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nulle trace dans le courant (Seishi Yamaguchi)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Nulle trace dans le courant
Où j’ai nagé
Avec une femme.

(Seishi Yamaguchi)

Illustration: ALbert Lichten

 

Posted in haïku, méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Juillet (Seishi Yamaguchi)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Juillet
Près des montagnes bleues
Un haut fourneau.

(Seishi Yamaguchi)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Gagnant la haute mer (Seishi Yamaguchi)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Gagnant la haute mer
La bise n’a plus
De lieu où revenir.

(Seishi Yamaguchi)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Ce matin l’automne (Seishi Yamaguchi)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Ce matin l’automne
Dans le miroir
Le visage de mon père.

(Seishi Yamaguchi)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Un bébé moineau… (Kuroyanagi Shoha)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Un bébé moineau…
Saute avec curiosité
Pour regarder mon coup de pinceau.

(Kuroyanagi Shoha)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La pleine lune (Kuroyanagi Shoha)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



La pleine lune entourée
Par ces innombrables étoiles,
Et le ciel d’un vert profond.

(Kuroyanagi Shoha)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lorsque la fauvette chante (Kuroyanagi Shoha)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2015



Lorsque la fauvette chante,
La vieille grenouille rote
Sa réponse.

(Kuroyanagi Shoha)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :