Arbrealettres

Poésie

Sous tes paupières (Octavio Paz)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2015




Sous tes paupières dort
une foule impalpable:
des tourbillons avides,
ombres du toucher, s’incarnent,
boivent du sang, formes
changeantes du désir,
toujours la même:
visages successifs
de la vie qui est mort,
de la mort qui est vie.

(Octavio Paz)

Illustration: Edouard Boubat

 

4 Réponses to “Sous tes paupières (Octavio Paz)”

  1. Lara said

    La mort n’existe pas sans la vie ; yin et yang 🙂

  2. Lara said

    Superbe Boubat !

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :