Arbrealettres

Poésie

Le jour dernier (Yves-Emmanuel Dogbé)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2015


pareils

 

Je te regarde
et cela me fait du bien
Je sens que nous sommes pareils
Notre mère est la même
Comme la divine Isis
qui nous a engendrés
nous n’avons pas de père
Nous sommes condamnés à nous aimer
et c’est pourquoi je t’appelle
Ma morne soliloque n’a point d’écho
Elle se meurt avant que de naître
Je t’appelle quand même
car mon désir de toi est irrésistible
et je n’y suis pour rien
Tu ne m’écoutes pas
Tu ne me comprends pas
Et pourtant
le jour dernier où nous nous fondrons
de nouveau en un seul
tu ne m’écouteras pas mais tu viendras
car il faut qu’il en soit ainsi
Telle est ma certitude
et tu n’y peux rien non plus

(Yves-Emmanuel Dogbé)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :