Arbrealettres

Poésie

Archive for 4 octobre 2015

CHANSON (Charles-Ferdinand Ramuz)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



CHANSON

Vivre, c’est un peu
comme quand on danse :
on a plaisir à commencer —
un piston, une clarinette —
on a plaisir à s’arrêter —
le trombone est essoufflé —
on a regret d’avoir fini,
la tête tourne et il fait nuit

(Charles-Ferdinand Ramuz)

Illustration: Henri Matisse

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE MIROIR (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



LE MIROIR

Ville aveuglée à moins que ne la montre
A soi une rivière
Elle tire partage de l’eau
Et s’assied chez soi sur les berges
Un côté garde l’autre ils s’opposent et se voient
La rive se reflète en l’autre
Et chacune soi-même en le fleuve
Lui la dédouble et ainsi la redouble
Et permet qu’elle se connaisse

(Michel Deguy)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RIVIÈRE (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015


 


RIVIÈRE

La rive était fraîche encore
Ce matin quand nous passions.
Nous aurons vu bien des herbes
Renoncer à suivre l’eau.

Le geste ancien de boire
Les deux mains sur le bol
Quand l’horloge sonnait
Dans l’odeur de l’étable.

Le bois épais des bancs
Et de la table usée,
Où des mains s’accrochèrent
Qui tremblaient de colère.

(Eugène Guillevic)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Peut-être que la tourbe est montée des marais (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



 

Peut-être que la tourbe est montée des marais,
Pour venir lanciner, suinter dans le silence
Et nous suivre partout
Comme une mère incestueuse.

(Eugène Guillevic)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Dragon bouge (Victor Segalen)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



Le Dragon bouge : le brouillard aussitôt crève et le jour croît.
Une rosée nourrissante remplit la faim.
On s’extasie comme à l’orée d’un printemps inespérable.

(Victor Segalen)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RELIEFS (Octavio Paz)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



Van Gogh pluieP

RELIEFS

La pluie aux pieds danseurs, aux longs cheveux,
les chevilles mordues par la foudre,
la pluie descend accompagnée par les tambours :
le maïs ouvre les yeux et croît.

(Octavio Paz)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA CHANSON DU GÉANT, DE L’ANGE ET DU CHARIOT (Agusti Bartra)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



ange de glace

LA CHANSON DU GÉANT, DE L’ANGE ET DU CHARIOT

(Adila chante)
Le géant bêta
roulé d’algues vertes
dort parmi les fleurs
le vent au visage
Dodo, mon doux, dodo.

Dans la mer endormie,
la grande lune tricote
de petites chaussures de laine.

Un ange de givre
avec des ailes d’herbe
sème à tes paupières
des fourmis de sommeil.
Où s’en va le chariot qu’on entend sur la route
caho… caho… cahotant ?

Toutes les nuits montent
à mes seins gonflés
des gouttelettes blanches
de la Voie Lactée.
Le géant bêta.

Dodo, mon doux, dodo.
Un ange de givre.
Dodo, mon doux, dodo.
Le chariot noir.
Caho… caho… cahotant…

(Agusti Bartra)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

EXPLICATION NÉCESSAIRE (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015



EXPLICATION NÉCESSAIRE

Il y a certains vers — parfois des poèmes entiers —
moi-même je ne sais pas ce qu’ils veulent dire.
Ce que je ne sais pas
me retient encore.
Et toi tu as raison d’interroger.

N’interroge pas.
Je te dis que je ne sais pas.
Deux lumières parallèles venant du même centre.
Le bruit de l’eau qui tombe, en hiver, de la gouttière pleine
ou le bruit d’une goutte d’eau tombant d’une rose
dans le jardin arrosé doucement très doucement un soir de printemps
comme le sanglot d’un oiseau.

Je ne sais pas ce que veut dire ce bruit ;
pourtant moi je l’accepte.
Les choses que je sais je te les explique.
Je ne néglige pas.
Mais les autres aussi ajoutent à notre vie.

Je regardais
son genou plié, comme elle dormait,
qui soulevait le drap —
Ce n’était pas seulement l’amour.
Cet angle était la crête de la tendresse,
et l’odeur du drap, de la propreté et du printemps
complétait cet inexplicable, que j’ai cherché,
en vain encore, à t’expliquer.

(Yannis Ritsos)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En ce jour de neige (Ensui)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015


neige

 

En ce jour de neige
comme par un papier mince
tout est estompé

(Ensui)

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La main du grand-père (Kikaku)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2015


y1pHP6MrdYEHuyqEA_wprSdC4-bg7NmM08SuchSLwp4eOhHEbTOCIkoZ_1do1FUF9oQbsHzcL-HwNg

 

La main du grand-père
va-t-elle laisser tomber
la chaufferette

(Kikaku)

Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »