Arbrealettres

Poésie

PLEINE LUNE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 5 octobre 2015



PLEINE LUNE

Quand se montre la lune
les carillons se perdent
et paraissent des sentiers
impénétrables.

Quand se montre la lune
la mer couvre la terre
et notre coeur se sent
une île dans l’infini.

La lune est plus lointaine
que le soleil et les étoiles.
Elle est parfum, souvenir,
bulle d’azur éteint.

(Federico Garcia Lorca)

 

 

2 Réponses vers “PLEINE LUNE (Federico Garcia Lorca)”

  1. Marie said

    A reblogué ceci sur blograinbowdreameret a ajouté:
    La pleine lune se rapproche et me fascine, beauté des mots…. on savoure

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :