Arbrealettres

Poésie

Je comprends mal un paysage sans eau (Charles-Ferdinand Ramuz)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2015



Je comprends mal un paysage sans eau
un ruisseau, d’ailleurs, me suffit.
Mais l’immensité des terres, sans une source, sans une fontaine,
sans une mare où le ciel vienne se mirer,
de tels sites, malgré le charme de leurs lignes ou la grandeur de leurs contours,
me semblent vite une prison…

(Charles-Ferdinand Ramuz)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :