Arbrealettres

Poésie

Et après (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2015


 

Les labyrinthes
qu’invente le temps
s’annulent.

(Ne reste que
le désert.)

Fontaine du désir,
le coeur
s’annule.

(Ne reste que
le désert.)

L’illusion de l’aurore
et les baisers
s’annulent.

Ne reste que le désert.
Une onde,
un désert.

***

Y despuès

Los laberintos
que crea el tiempo
se devanecen.

(Solo queda
el desierto.)

El corazon,
fuente del deseo,
se desvanece.

(Solo queda
el desierto.)

La ilusion de la aurora
y los besos,
se desvanecen.

Solo queda el desierto.
Un ondulado
desierto.

(Federico Garcia Lorca)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :