Arbrealettres

Poésie

POÈMES DE LA PRESQU’ÎLE (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2015



 

scaphandrier

POÈMES DE LA PRESQU’ÎLE
ROI SOLEIL

Quand le roi se levait de bonne heure
Marchait au fond dans l’eau du matin

Le scaphandre aux souliers de soie
Longe les combles poissonneux
Hante les palais démâtés
Dans l’aube dorée sans courant
Luit un banc d’ardoises squameuses

La vase et l’épave le roi rêve
De les quitter si haut qu’il connaisse
A l’autre bord du jour transparent
Le pêcheur rouge penché qui verse
Au fond ses hameçons de lumière.

(Michel Deguy)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :