Arbrealettres

Poésie

Chanson d’Hiver (André Salmon)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2015




Chanson d’Hiver

Vienne l’été, j’irai demander aux fontaines
L’oubli des vins qui m’ont grisé ;
Nymphes des bois ! Nymphes des eaux ! à perdre haleine
Je veux chanter pour vous nourri de vos baisers.
Vienne l’été, ô soeurs lointaines.

Vienne l’été, j’irai demander aux fontaines
L’oubli d’un coeur inapaisé,
L’oubli des chairs, l’oubli des deuils, l’oubli des chaînes,
L’oubli des jours anciens et toujours proposés
Et l’oubli d’une âme incertaine.

Vienne l’été, j’irai demander aux fontaines
L’ombre du saule familier,
Et je m’endormirai sans remords et sans haine
Et l’oubli des saisons me viendra consoler.
Vienne l’été, ô lys des plaines.

Vienne l’été, j’irai demander aux fontaines
Un lit plaisant où reposer.
Nymphes des bois, Nymphes des eaux, mes soeurs lointaines,
Je veux en vous chantant mourir sous vos baisers.
Vienne l’été, adieu ma peine.

(André Salmon)

Illustration: Théodore Chassériau

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :