Arbrealettres

Poésie

LA REINE DE SABA (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2015



 

Béatrice Bissara  La Reine de Saba [1280x768]

LA REINE DE SABA

Le coeur qui s’est calmé t’épie
comme un ciel derrière un envol
puisque sont faibles les paroles
après que tu t’en es servi.

Je me repose en ton répit
pour m’abreuver de ton éveil.
La nuit j’ai soif de ton soleil
et le jour j’aspire à tes nuits.

Mais si vers toi je me hasarde
je tremble que tu me regardes
ou que tu ne t’en soucies point.

Il faudrait bien que tu me soignes
Car mon coeur meurt si tu t’éloignes
mais il est mourant quand tu viens.

Les jours dont tu fus la clarté
et les nuits dont tu fus les songes
ont été ma vie que ne rongent
ni le temps ni l’éternité.

Du chaos tu n’auras sauvé
que mon âme à force de songes
et mon corps qui servit d’éponge
à l’égouttement des clartés.

J’ai surtout vécu de t’attendre
et le reste était poudre ou cendre
mais t’attendre est incorruptible.

Et toi-même as eu l’art d’attendre
qu’à travers l’univers en cendres

(Jean Grosjean)

Illustration: Béatrice Bissara

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :