Arbrealettres

Poésie

LE SANG DU VOYAGEUR (Roland Brachetto)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2015



tache-sang

LE SANG DU VOYAGEUR

Le voyageur descend de la colline
la coutelière s’allonge au pied de l’arbre
le chien noir précède le voyageur
le soleil caresse la colline
l’ombre de l’arbre coupe le chemin blanc
la colline s’allonge aux pieds du voyageur
la coutelière coupe le soleil noir
le pied de la colline caresse la coutelière
l’arbre s’allonge à l’ombre du soleil
le chien blanc précède le chemin noir
l’ombre de la coutelière coupe le voyageur
le voyageur descend de l’arbre blanc
le chemin du soleil l’ombre de la colline
le sol noir l’oeil blanc le cou du chien
la main de la coutelière le pied
de l’arbre le sang du voyageur

(Roland Brachetto)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :