Arbrealettres

Poésie

FÊTES DE LA MÉMOIRE (Jean-Pierre Schlunegger)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2015



FÊTES DE LA MÉMOIRE

La bûche casse et craque, les résines
Allument la narine en fleur, mais le palais
S’éclaire de vin bleu comme une église,
Et les hommes, les femmes s’élancent
Vers le plafond, montent comme des cyprès
De Toscane fêtant l’espace.

Oui, fête pour les sens, fête pour la mémoire,
Bientôt nous serons secs, et nos yeux pleins de vent
Feront siffler nos crânes (les courges de décembre
Taillées par les enfants s’éclairent de bougies
Vite soufflées à la bise du Nord).
Oui, fête pour les sens, fête pour la mémoire,
Bientôt nos crânes siffleront comme des souris.

(Jean-Pierre Schlunegger)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :