Arbrealettres

Poésie

Au-dessus du rien de deux corps (Marina Tsvétaïéva)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2015



Au-dessus du rien de deux corps
Le plafond d’évidence alors
Chantait
à l’unisson des anges.

(Marina Tsvétaïéva)


Illustration: Pascal Renoux

2 Réponses to “Au-dessus du rien de deux corps (Marina Tsvétaïéva)”

  1. Le monde de Sergio said

    Ce sentiment merveilleux est bien mis en valeur dans cette prose.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :